Cycling

Arrivée en France

Ça y est je suis l’autre bord de l’océan depuis un bout déjà. Y s’en est passé des choses, des apprentissages sur le mode de vie européen, la découverte des routes, un camp d’entraînement très cool et le début de la saison qui cogne à la porte!

Un ÉNORME merci à Cycle Néron de m’avoir permis de m’envoler avec un tout nouveau cadre Amira S-Works. On niaise pas avec ça chez Néron, ça prend le vélo le plus rapide, rien de moins!! (Psst y’a une nouvelle boutique à Lachine.)

Amira S-Works

Bon d’abord j’ai eu une ptite leçon en électricité et voltage après avoir sauté mon Magic Bullet en arrivant. Haha, non un adapteur n’est pas suffisant, ça prend un convertisseur, et il faut lire les mini caractères avant de brancher qqchose qui n’a pas été construit pour se brancher là!

Heureusement ce n’est que la seule mésaventure à mon arrivée puisque j’ai LA meilleure coloc au monde! On a le même caractère sur le vélo et elle est hyper drôle! On est très sérieuse dans nos objectifs, mais j’aime bien quand le reste n’est pas trop sérieux ;) Ça a pas pris de temps avant que la complicité s’installe et c’est parti pour être un printemps des plus mémorable!

Moi et Ophélie, les premières au haut du premier col10686692_10206327489091106_4126247732936668616_n

Sinon côté culture-bouffe, et bin ici le « nécessaire » c’est : du pain, des pâtes, du sucre (en cube, en poudre, en sachet, ça prend tous les formats sinon ça va mal), et du beurre, bcp de beurre et encore plus de sucre. Ça prend au moins 5 sortes de fromage aussi. Et pis le pain on le garde pas dans un sac hermétique c’est pas grave s’il est plus bon on en rachète tout le temps alors voilà on laisse sécher pour jeter plus tard c’est parfait! Pis on fait du jus d’orange pressé tous les matins, mais ça c’est cool je l’accorde. (Je vous laisse deviner ce qu’on a mangé au camp tous les jours…)

Camp d’entraînement

Ouff j’ai vu les plus belles routes que j’avais jamais eu! Des cols, des paysages, des forêts, des ravins, un décor tellement différent et « magique ». Ça a vraiment dépassé mes attentes. On était à Hyères en Provence, dans le sud de la France, à l’est près de la côte italienne.

Camp5

Camp4

Camp3

Descente

Camp2

Ma forme aussi était au rendez-vous à ma grande surprise. On a toujours un doute durant la saison morte à propos de notre condition car on ne se compare plus constamment. Et depuis les compétitions sur piste en janvier dernier, je pense avoir eu un nombre record de petit pépins divers qui ont fait en sorte que j’ai pas du tout fait les heures que j’avais prévues faire. C’est comme si la vie m’avait forcé à lâcher la pédale, en me rappelant que je les aurais de collées aux pieds juste assez vite et pour assez longtemps.

Arrivée au camp je me suis mise à avaler les kilomètres comme si c’était de la compote ! Et je grimpais « correct » !! Tellement que j’en redemandais plus et j’ai eu droit à une session de motorpacing de 2h pour moi toute seule (un Gros luxe pour moi qui n’a jamais trop eu les moyens d’avoir des entraînements de cette qualité à la maison!). Patrick (celui qui prend les photos partout et nous fait à manger et nous dépanne et nous conduit partout, celui à qui je dois pas mal si je suis si bien servie ici!!) il s’est assis dans la valise pour prendre un vidéo! Très cool

Le camp était aussi l’occasion de faire connaissance avec mes coéquipières et le staff de l’équipe. (Il en manque sur les photos.) Ahhhh ça va être un printemps pas mal coooool!

Team2

Team

10981214_10206320907766577_3338204931950325342_n

Ensuite retour à la « maison », je suis allé m’entraîner sur un petit circuit pas de voitures pour faire des intervalles, une place un peu comme notre circuit Gilles-Villeneuve à Montréal. Imagine le CGV un dimanche matin, et bin c’est de même Tout le temps! Pis le dimanche matin? C’est 25 fois plus plein !! J’avais jamais vu ça.. un énorme peloton infini qui tourne en rond..y’a pas de fin au peloton..t’es jamais en arrière..t’es jamais en avant. C’est fou!

On a aussi été faire les touristes à Paris avec ma coloc et teammate Ophélie. On a jamais eu autant d’adrénaline pour une sortie de récup! On a juste failli se prendre 48 voitures, 62 motos et mourir 33 fois. Mais c’est bon aucun dommage :)

On joue les touristes

La première course en Belgique a été annulée puisqu’il manquait d’inscriptions alors je suis allée en Auvergne (en plein milieu de la France) pour faire un criterium régional de 45km, c’était pas le gros calibre mais bin correct comme première course de l’année. La dernière moitié de course s’est déroulée en échappée et s’est terminée au sprint. Un sprint mal calculé qui m’aura laissée sur ma faim à un pouce sur la ligne. Merde. C’est ça les courses de bécik!

Finish Cusset Crit

Mais bon ça c’était pour jouer. Pcq ce weekend ce sera pas la fête (en fait y’aura plus bcp de fêtes à partir de maintenant) à Chambéry pour la première Coupe de France. On attend un peloton de 100+ coureuses. Ayaye. Milles virages et rond points, et ça se fini dans une bosse. Oupelaye.

Bon on attache la tuque pour Chambéry et Cholet (UCI) la semaine prochaine, et je vous redonne des nouvelles avec les prochaines aventures.

Sunshine-P.-ROcket