Cycling

Help Me Get on the National Track Sprint Team Program

English below.
C’est un peu avec surprise, beaucoup d’excitement que j’ai appris récemment qu’on m’offre l’immense opportunité de participer au premier camp de développement de l’équipe nationale de cyclisme sur piste, volet sprint. Ce premier camp d’entrainement aura lieu à Los Angeles, du 5 au 12 mai prochain. Ce sera une chance pour moi d’entrer dans le programme de l’équipe nationale sur piste pour une première fois, and ultimement de me qualifier pour les Jeux du Commonwealth de 2014.

Une énorme opportunité, à un gros prix. Voilà pourquoi j’ai besoin de votre aide : le camp est entièrement financé par les athlètes. Votre appui financier servira donc à couvrir tous les coûts qu’un tel camp représente : billets d’avion, hôtel, bouffe.

Il y a 10 ans je consacrais toute ma vie au hockey. Rêvant de l’équipe nationale de hockey, rêvant de porter le chandail de l’équipe canadienne. J’ai passé des années à me battre contre de nombreuses blessures qui se sont mises dans mon chemin, chirurgie à l’épaule, chevilles, genoux, j’ai goûté à tout! Combien de fois je me suis retrouvé sur mon vélo, en train de guérir une blessure qui me gardait à l’écart du jeu. Sprinté sur mon vélo était souvent un des seul entrainements en haute intensité que mon corps pouvait tolérer. Ils disaient que le travail acharné et la persévérance m’amèneraient loin. Alors je sortais sur mon bike, et je sprintais, et sprintais, et sprintais. Facile de deviner d’où proviennent mes jambes de sprinter!

Éventuellement j’ai dû reconnaître qu’il était trop tard, que je n’atteindrais pas l’équipe nationale de hockey et que je devais passer à autre chose. J’ai passé à autre chose, mais il y a un petit détail qui est resté avec moi quand j’ai accroché les patins. Mon rêve, mon objectif. Je n’avais pas abandonné.

Quelques mois plus tard, en 2012, je commence à faire des courses sur route, avec cette même ambition en arrière-pensée depuis le tout début. Jusqu’à l’été 2013 où j’ai découvert la piste, le vélodrôme… wwoooaaaaaaahh! J’ai tellement aimé, tellement trippé à rouler sur la piste que c’était clair que c’est par là que je devais m’en aller. Je n’avais aucune idée comment les courses sur piste fonctionnaient, mais si j’étais sûre d’une chose, c’est que je veux rouler la piste à tous les jours de ma vie!

Ce camp d’entrainement est un premier pas vers l’équipe nationale de sprint. J’espère et ferai tout mon possible pour continuer d’évoluer dans le programme jusqu’à une éventuelle sélection.

Après des années de travail et d’acharnement, je suis rendu là, à cogner à la porte. Maintenant que les blessures sont loin derrière, je ne laisserai pas un obsctale financier me freiner dans la poursuite de mes objectifs de nouveau. Je dois y aller et leur montrer ce que j’ai dans le ventre!

J’ai besoin de votre support, je vous en serai infiniement reconnaissante!

Merci beaucoup, beaucoup
Soleil

I have an amazing opportunity to participate in the first development camp of the national track sprint team. This first training camp will take place in Los Angeles, May 5-12th. This would be a chance for me to get on the national track team program and ultimately to qualify for the 2014 Commonwealth Games.

A big opportunity, that comes at a big price. Here is why I need your help: this first camp is completely self-funded. Your support would help me cover all the expenses incurred: flight tickets to L.A., hosting and food.

10 years ago I was dedicating all my life to hockey. Dreaming of the national hockey team, dreaming of wearing that maple leaf jersey. I sustained numerous injuries, shoulder surgery and ankle and knee problems. I had it all. As a result I found myself training on the bike, recovering from an injury that kept me away from the game. Sprinting on my bike was often the only high intensity training my body could tolerate. They said hard work and perseverance would get me far. So I went outside, and sprinted, and sprinted, and sprinted. No surprise that I have sprinter legs!

Eventually I had to recognize the game was over though, and move on. I moved on, but there is one thing that stayed with me when I retired from hockey. My dream, my goal. I was not done yet.

A few months later, in 2012, I started road racing, with this ambition at the back of my mind, right from the beginning. Until last summer when I discovered the track, the velodrome… wwooaaaaaahh!! I loved the feeling of riding the track so much that it was clear this is where I was going. I had no idea how track racing worked yet, but I was sure of one thing: riding the track is what I want to do every day of my life.

This camp would be a first step into the sprint team program. I am looking forward to continuing with them until a final selection. After years of hard work, I’m finally there, knocking at the door. Now that I no longer have injuries slowing me down, I’m not going to let financial issues get into my way. I have to jump on this opportunity, and show them what I can really do.
Help me cross that door, it would mean the world to me.

Thank you so much!
Sun